30 ans Amadys

Kinésithérapie

Kinésithérapie

KinésithérapieLa kinésithérapie est essentielle dans le traitement des dystonies qui affectent la mobilité, l’écriture, la posture et l’équilibre, en impactant considérablement la vie quotidienne. Elle vient en complément des injections de toxine botulique ou de la prise de médicament.

Il s’agit d’une kinésithérapie spécifique permettant de rétablir un équilibre entre les muscles qui travaillent trop et ceux qui ne travaillent pas assez pour à terme reprogrammer le geste ; le kinésithérapeute accompagne la personne dans sa lutte pour reprendre la maîtrise de son corps et éviter que la raideur ne s’installe de manière définitive. Lorsqu’il s’agit d’un torticolis, le but des exercices est par exemple de récupérer l’axe naturel et l’amplitude de la rotation de la tête.

La rééducation de la crampe de l’écrivain

(Par Jean-Pierre Bleton, kinésithérapeute, Paris)

Schématiquement la rééducation peut être organisée en trois phases successives .
Un temps initial de relâchement mus­culaire dont les objectifs sont :

  • d’obtenir la détente des muscles de la région cervicale, de l’épaule, du coude, du poignet (articulation essentielle) et des doigts ;
  • de respirer sur un rythme calme et profond ;
  • de faire céder les contractures par des étirements des plans musculaires et fi­breux ;
  • de diminuer ou de faire disparaître les points douloureux (les principaux se rencontrent au niveau de l’insertion des muscles épicondyliens, du rond prona­teur et/ou de l’adducteur du pouce) ;
  • de réactiver les muscles qui corrigent la position pathologique prise pendant l’écriture

Le deuxième temps est la phase de réappropriation de l’outil. Il s’agit de re­trouver des mouvements libérés de la ten­sion musculaire, au niveau de l’extrémité distale du membre dominant. Le sujet apprend à contrôler la liberté des mouvements de son poignet, à exécuter des mouvements amples et coordonnés avec un matériel varié (feuilles de papier de différentes tailles, chevalet, …) et des outils différents (baguettes chinoises, billes, crayons à facettes, brosses pour peindre, stylo à bille, feutres). La rééducation dé­bute par des manipulations d’objets pour porter ensuite sur des exercices pictogra­phiques de difficulté progressive.

La dernière phase est le temps de pro­duction écrite. Le sujet est engagé dans des exercices divers d’écriture. Il apprend à reconnaître les activités musculaires qui perturbent son écriture, à les contrôler et à les éliminer. Il surveille la qualité de son geste pendant la scription. Il s’agit de ren­forcer le temps de correction volontaire pour tenter d’influer sur les automatismes de l’écriture. Meige suggérait « d’écrire peu,lent, rond, gros et droit»..

En savoir plus sur la crampe de l’écrivain

La rééducation de la crampe du musicien

(Par Philippe Chamagne, Kinésithérapeute, Clinique du Musicien à Paris)

La rééducation, selon le protocole proposé par Philippe Chamagne, est précédée d’un bilan postural rigoureux. Une attention toute particulière est portée sur les régions des épaules, du membre su­périeur et de la main.

Le comportement dynamique de l’omoplate dans le porté du bras sur l’instrument ainsi que le maintien de la voûte métacarpienne au niveau de la main sont étudiés avec soin. Le traitement comporte les aspects suivants :

  • Phase 1 : travail proprioceptif et postural global. Rééquilibration des chaînes muscu­laires de l’ensemble du corps.
  • Phase 2 : travail comportemental dans le geste physiologique de la ceinture scapu­laire, du membre supérieur et de la main.
  • Phase 3 : remodelage musculaire avec cor­rections des déséquilibres des muscles ago­nistes et antagonistes.
  • Phase 4 : rééducation à l’instrument, édu­cation d’une gestion a minima des engagements musculaires

A ce programme rééducatif, il est souhai­table d’associer des techniques de relaxa­tion et de sophrologie

La rééducation des dystonies cervicales

Ce travail de rééducation est spécifique. Afin de mieux le faire connaître auprès des professionnels de santé, AMADYS a réalisé un DVD sur la rééducation des dystonies cervicales, en collaboration avec différents experts médicaux dont M. Jean-Pierre Bleton (kinésithérapeute) qui a mis au point cette méthode, Pierre Peres (kinésithérapeute à Rennes) et le Dr Pierre Hinault (neurologue à Rennes).

Le DVD contient notamment :

  • Une intervention de M. J.-P. Bleton (masseur kinésithérapeute, Paris) sur l’intérêt de la rééducation dans le cadre des dystonies cervicales.
  • Une présentation des aspects médicaux sur la dystonie et ses traitements par le Dr. Hinault (neurologue, Rennes).
  • La présentation de la dystonie cervicale et de sa rééducation par M. Pérès et M. Tréglos (masseurs kinésithérapeutes, Rennes).