Prix Breughel 2011

Prix Breughel 2011

En 2011, la somme de 14.000€ a été attribuée au projet par le Pr Pierre BURBAUD (Neurologue, Bordeaux) traitant de la “Perturbation du système cholinergique intra-striatal dans la dystonie généralisée”.

Présentation du projet par le Pr Pierre BURBAUD

burbaudLes dystonies sont associées à un dysfonctionnement du striatum, une région des noyaux gris centraux jouant un rôle majeur dans le contrôle moteur (Bathia and Marsden, 1994). Néanmoins, la nature des circuits neuronaux impliqués au sein du striatum reste peu claire. Un ensemble de données à la fois cliniques et fondamentales laisse à penser que les interneurones cholinergiques du striatum (ACh-I) jouent un rôle majeur dans la physiopathologie de la dystonie :

  1. les anti-cholinergiques sont les seuls médicaments ayant une efficacité réelle dans le traitement de la dystonie, même si leurs effets secondaires en limitent l’utilisation.
  2. dans le modèle murin de dystonie généralisée, il existe une augmentation de l’activité des Ach-I modifiant la plasticité cortico-striatale (Martella et al., 2009) avec une réponse paradoxicale des Ach-I à la stimulation des récepteurs dopaminergiques D2 (Pisani et al., 2006).

Cependant, nous n’avons que très peu de données directes chez l’homme permettant de démontrer cette hypothèse, la seule étude menée à ce jour concernant un nombre limité de patients présentant une dystonie cervicale (Albin et al., 2003).

Nous projetons donc d’utiliser le [123I]-IBVM, un radioligand selectif du transporteur vésiculaire de l’acétylcholine (VAChT) pour étudier l’activité des Ach-I dans la dystonie en tomographie monophotonique couplée à l’IRM. Cette étude est à même d’apporter des arguments directs pour une hyperactivité du système cholinergique dans la dystonie généralisée, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives thérapeutiques. Nous nous focaliserons dans un premier temps sur les dystonies généralisées génétiques (DIYT1 et DYT6) comparées à un groupe de sujets contrôles appariés par le sexe et l’âge.

Nous projetons de déposer l’an prochain un PHRC multi-centrique regroupant les principaux centres français impliqués dans la prise en charge des patients dystoniques. Nous nous proposons cette année de mener une étude de faisabilité sur un nombre limité de patients (6-8) sur lequel s’appuiera le projet de PHRC déposé en 2012.